Thèmes de recherche du LT2D (EA 7518)

Thème 1 : Langues, Lexiques, Dictionnaires

Dirigé par Olivier Bertrand et Patrick Haillet

Le thème 1 du laboratoire est centré sur des problématiques liées au lexique et à la lexicographie. Il s’intéresse aussi bien à l’émergence, l’évolution et l’analyse du lexique à partir de corpus variés (analyse des textes littéraires et non littéraires en diachronie et en synchronie, étude des dictionnaires, observation de corpus oraux) qu’aux discours sur la langue française par le prisme des « opérateurs discursifs » ou de la métalexicographie. Un intérêt particulier est porté au statut du français mais aussi des langues et des variétés en présence et à leur dénomination ainsi qu’aux manifestations langagières des phénomènes identitaires sous-jacents qui les traversent. L’approche didactique est également présente. Deux sous-thèmes se répartissent les thématiques de recherche et s’appuient notamment sur le fonds lexicographique très important du laboratoire historique Métadif.

Sous-thème 1 : Lexicologie, lexicographie et variétés du français

La recherche a pour objet la description et l’analyse d’entités lexicales telles que les néologismes en français, les emprunts à d’autres langues en français, les emprunts au français dans d’autres langues (arabe dialectal, berbère, anglais, espagnol, etc.), les collocations/expressions figées, les opérateurs discursifs (entités dont l’emploi a pour effet de mettre en relation des points de vue construits par le discours), etc. L’objectif des investigations (cf. projet « Opérateurs discursifs du français ») est de déterminer quelles sont les propriétés phonétiques, morphologiques, syntaxiques et sémantiques de ces entités, ainsi que de décrire leur fonctionnement en appui sur l’observation de corpus variés d’énoncés attestés. La diffusion des résultats est assurée par l’élaboration de dictionnaires et/ou par la publication d’articles dans des revues scientifiques ou volumes collectifs. Ce sous-thème s’intéresse également aux situations plurilingues de l’espace francophone dans lesquelles le français est en situation de contact avec d’autres langues dans le cadre de processus variationnels, qu’il aborde dans une perspective tant sociolinguistique qu’anthropolinguistique.

Sous-thème 2 : Métalexicographie et dictionnairique

Dans le cadre de ce sous-thème, les dictionnaires, notamment considérés comme corpus ou terrains linguistiques (cf. « Journées des dictionnaires », projet IUF « METALPIC », etc.), sont abordés comme objets d'étude à part entière. Dans une perspective tant diachronique que synchronique, se trouvent ainsi analysés des aspects tels que les principes et les méthodes d'élaboration de ces ouvrages, mais également leurs modes de traitement sémantique du lexique. Un accent particulier est mis sur la dictionnairique, dimension inhérente à toute entreprise lexicographique et qui concerne les différents aspects concrets de la fabrication et de la présentation, en fonction d’un public donné, de ces outils soumis à des impératifs commerciaux.
 

 

Thème 2 : Textes, Discours, Edition

Dirigé par Gustavo Guerrero, Joanna Nowicki et Luciana Radut-gaghi

Ce thème s’intéresse à la circulation et la diffusion des idées, des concepts et des discours dans un monde de plus en plus globalisé, ainsi qu’à leur édition et leur réception. Les chercheurs développent leurs recherches sur les transferts intellectuels qui modifient les représentations, questionnent les hiérarchies culturelles et interrogent les stéréotypes. L’interculturel, le comparatisme et l’interdisciplinarité caractérisent les projets développés dans ce thème. La vie de l’esprit à l’échelle internationale, les liens entre les réseaux intellectuels en France et dans d’autres pays européens (notamment l’Europe médiane) et extra-européens (plus particulièrement l’Amérique Latine), les circuits éditoriaux, l’analyse de la traduction, les politiques culturelles et la mise en évidence des lieux de convivialité culturelle intéressent les chercheurs impliqués dans ce thème. Une réflexion sur la conscience européenne et son rapport aux autres cultures, sur les concepts spécifiques utilisés par différentes aires culturelles, sur les incommunications qui peuvent en résulter fait également l’objet des recherches menées. L’étude des spécificités discursives des différentes sources de communication, comme les médias, les discours des hommes et femmes politiques et l’expression de la société civile intéressent également le travail de recherche de cet axe. 

Sous-thème 1 : Edition et transferts intellectuels

Ce sous-thème est résolument interdisciplinaire et tourné vers le livre, l’histoire culturelle et l’international. Il est structuré autour des sciences de l’information et de la communication, la traductologie, l’histoire de l’édition, du livre et de la lecture, la circulation des idées et les transferts intellectuels véhiculés par les textes, les réseaux et le monde éditorial. D’une part, il voudrait enrichir un champ porteur et peu exploré jusqu'à présent : l’apport de la pensée centre-est européenne de l’après-guerre à la vie intellectuelle française (la vie de l’esprit.eu) ; d’autre part, il a pour vocation d’ouvrir un vaste chantier linguistique, historique et interculturel : celui qui concerne le travail des éditeurs, des traducteurs et, plus largement, des maisons d’édition françaises dans le processus de reconnaissance et de diffusion européenne et internationale des littératures de l’Amérique latine au XXème siècle (Projet Interuniversitaire MEDET LAT https://www.projet-medetlat.com/)

Sous-thème 2 : Médias et analyses du discours

Les objectifs de recherche se concentrent sur la participation des différents acteurs publics aux échanges à l’échelle européenne et mondiale, aux débats et polémiques sur des sujets comme le passé de l’Europe, la vérité scientifique, la figure de l’autre ou l’accueil des migrants. Ce thème se concentre sur l’analyse de l’argumentation dans l’espace communicationnel du XXIe siècle, une approche du discours journalistique par la prise en considération de la visée persuasive de ce dernier, une enquête des narrations de l’Europe par les différents acteurs, ainsi qu’une investigation des vertus du comparatisme comme méthode de recherche privilégiée. D’un point de vue épistémologique, la visée est de sortir l’étude du discours de l’ancrage dans l’approche « analyse du discours » et de croiser des méthodes linguistiques, des sciences de l’information et de la communication, sociologiques à l’étude de l’objet vaste que représente le discours.